Hauteur minimale sous pales : quelles règles de sécurité ?

Les brasseurs d’air plafonniers sont des appareils qui tournent à haute vitesse.

Prenons le cas d’un ventilateur à pales courant[1]. Sa vitesse de rotation dépasse souvent les 200 tours/mn. Cela représente 50 km/h à l’extrémité des pales !

Sans chercher à caricaturer, un choc frontal avec une voiture à 50 km/h peut être un mauvais moment à passer.

Pour en tenir compte, voyons quelles règles de sécurité ont été édictées pour limiter les risques de blessures.

[1] diamètre 1,32 m                  

En Outre-Mer, des réglementations en avance ?

Dans ces régions, la présence des ventilateurs de plafond est établie depuis longtemps.

La première réglementation ultramarine à décrire des règles de hauteur de sécurité pour les brasseurs d’air est la RTAA DOM[i]. Dans la fiche d’application en vigueur, nous pouvons lire la recommandation suivante [ii]:

Hauteur minimale sous pales

La présence de ventilateurs sous plafond nécessite la définition d’une hauteur sous pales minimum pour des questions de sécurité des personnes.

La hauteur minimale entre le sol fini et les pales du ventilateur fait généralement partie des recommandations fournies par l’industriel. Celle-ci est usuellement fixée à 2,30 m en l’absence de dispositif de protection.

Plus récemment, la réglementation thermique de la Guadeloupe, établie avec la participation active du CSTB [iii]et parue fin 2019, se montre encore plus précise :[iv]

Recommandations relatives à la mise en œuvre des ventilateurs de plafond : contraintes sur la hauteur sous plafond en cas de présence de ventilateur de plafond ou d’attente pour ventilateur de plafond

  • Il est recommandé de respecter les consignes de hauteur sous pales figurant dans la norme NF EN CEI 60335-2-80, à savoir : au minimum 2,30 m ;
  • La hauteur du ventilateur (distance sous pale / plafond), variable selon les modèles, doit également être prise en considération pour la détermination de la hauteur sous plafond ;
  • Dans le cas où seules des attentes sont prévues, la hauteur du ventilateur n’est pas connue au moment de la construction. Dans ce cas, il est recommandé de retenir une hauteur de ventilateur de 0,3 m au minimum, ou de spécifier à l’occupant les modèles de ventilateurs compatibles avec le logement.

RE2020 : quelles règles sur la hauteur des pales ?

Les ventilateurs de plafond sont restés longtemps peu répandus en France métropolitaine. Cela change désormais avec l’arrivée de la RE2020, qui valorise fortement l’action des brasseurs d’air pour le confort d’été.

Dans cette réglementation, il est fait mention que le modèle de brasseur d’air utilisé « est valable pour des hauteurs sous plafond inférieures à 3m ».

L’arrêté du 6 avril 2022 relatif à la RE2020 précise deux points dans l’article 4, paragraphe VII :

  1. Les brasseurs d’air pouvant être pris en compte sont les brasseurs fixés au bâti.
  2. Ils sont installés de manière à ne pas présenter de danger pour les occupants.

Ainsi, seuls les brasseurs d’air plafonniers sont pris en compte.
D’autre part, il faut naturellement veiller à la sécurité des occupants. Le respect de la norme internationale NF EN CEI 60335-2-80 (voir ci-dessous) semble donc un minimum à respecter.

La norme NF EN CEI 60335-2-80 : 2,30 m sous les pales !

Cette norme, que l’on peut trouver sur le site de l’AFNOR, précise que : « les instructions d’installation doivent indiquer que le ventilateur doit être installé de façon telle que les pales soient à plus de 2,30 m du sol ».

Figure 1 : hauteur sous pales minimum

Pourquoi 2,30 m ?

La norme n’explique pas d’où vient cette valeur. Néanmoins, il est vraisemblable qu’elle se base sur la taille moyenne d’un homme le bras levé.

Ainsi, l’architecte Le Corbusier, a conçu ses unités d’habitation à partir de 1945, au retour d’un voyage aux USA, sur la base de la taille moyenne d’un homme, soit de 1,83 m (6 pieds était effectivement la taille moyenne des hommes aux Etats-Unis). Nous obtenons 2,26 m le bras levé.

Figure 2 : le Modulor (Le Corbusier)

Dans ces conditions, une hauteur de 2,30 m limite le risque de blessures à la main causé par les pales.

Brasseurs d’air extra-plats : une solution pour améliorer la sécurité ?

Aux Etats-Unis, le mot « hugger fans » (ventilateurs extra-plats, rasant le plafond) caractérise les ventilateurs extra-plats adaptés aux habitats d’une faible hauteur sous plafond.

Cette famille s’est bien développée au plan international, et notamment dans des pays où le brasseur d’air est un produit courant comme l’Australie ou Singapour.

En termes de performances (débit d’air, consommation électrique…), ils se montrent assez proches des ventilateurs à tiges longues ; ils remplissent ainsi parfaitement leur fonction.

Dans un pays tel que la France, la hauteur sous plafond la plus courante dans les bâtiments neufs (en tout cas en logement), est de 2,50 m.

Avec une telle hauteur, le respect de la règle des 2,30 m suggère dès lors en toute logique des ventilateurs dont la distance entre le plafond et la base des pales ne dépasse pas 20 cm. C’est clairement limitatif, mais sur le plan de la sécurité, cela se justifie pleinement.

Bref, de beaux jours se dessinent pour les ventilateurs extra-plats !

[i] Réglementation Thermique, Acoustique et Aération
[ii] Voir page 12
[iii] Centre Scientifique et Technique du Bâtiment
[iv] Voir page 38

Avec Exhale, le ventilateur de plafond le plus plat du marché (18 cm), vous respectez les normes de sécurité de 2m30 sous pales, y compris pour les plafonds à 2m50. Sans pales, aucun risque de blessure.

Accédez à Exhale pour les pros

Exhale le premier ventilateur de plafond à effet vortex sans pales

Vous êtes professionnel ? Nous vous avons dédié un espace spécifique.

Retrouvez Exhale Fans Europe sur Linkedin

Contactez-nous !